France aux fourneaux : Introduction

image1

« Qu’est-ce qu’on mange ? », c’est la question préférée des Français. Dans un pays qui se flatte de posséder la meilleure cuisine qui soit, nul ne doit ignorer ses lois ni l’heure des repas. Comment est-on passé du cassoulet ancestral, longuement mijoté dans la cocotte en terre de nos arrières grands-mères aux bouchées de tofu mariné de nos premières dames de France ? De la blanquette de veau de Mme Maigret et du bœuf bourguignon de Tante Yvonne aux dix fruits et légumes par jour de Brigitte Macron ou aux thés « detox » de Carla Sarkozy… Tout en réussissant la prouesse de faire inscrire la gastronomie française au patrimoine mondial de l’Unesco ?

Planter la fourchette, dès l’enfance, au cœur même de notre patrimoine gastronomique, dans la partie la plus vivante et bouillonnante de notre histoire, celle qui frémit dans les casseroles et qui sent bon la mémoire collective. C’est ce que propose cette série de documentaires sur l’évolution des fourneaux des 60 dernières années. Une marmite de souvenirs instantanés que l’on partage allègrement. Et qui, par le goût et l’odeur, nous raconte tout – absolument tout – de notre histoire. La vie quotidienne des Français, les mœurs, habitudes, croyances, péchés mignons du passé, les événements politiques, sociaux, culturels, géographiques. Tout ce qui a rempli, vidé, épicé ou étoilé nos assiettes.

Depuis les années 50, les Français n’ont pas abandonné leur obsession mais ont poursuivi leurs efforts pour la transformer en exception. La « ménagère » a affiné ses chevilles pour aller travailler, organisé sa cuisine pour gagner du temps, perfectionné ses ustensiles, modifié ses recettes pour préserver la santé et la convivialité familiales tout en rendant progressivement son tablier. Un sacré défi ! Les Français ont changé d’allure et d’habitudes. Ils ont allégé leurs sauces, écrémé leur mets, découvert des cultures exotiques, étendu leurs champs, décalé leurs saisons. Mais ils ont maintenu envers et contre tout leur réputation de gourmets. Car oui, la France a bel et bien un rang à tenir ! Le bal des couverts, des assiettes et des chefs cuisiniers doit continuer de fasciner le monde entier tout en intégrant les dernières révolutions : le hamburger américain, le couscous marocain, le sushi japonais, la poêle Tefal adoptée par Mme Kennedy… et sa jolie silhouette aussi.

Du pot au feu à l’œuf parfait moléculaire, du riz au lait aux pâtisseries sans gluten, des virées « american way » en vespa, chewing-gum et coca au jambon-beurre « terroir » revisité, en passant par les influences des cuisines du monde et bien-sûr par la spectaculaire « nouvelle vague » des années 80, c’est un voyage dans le temps et une exploration gourmande que nous voulons entreprendre. Le récit d’un pays dont le ventre révèle tout l’esprit.