Lire à Limoges : Voilà le programme

ImageCoverarticleLimoges1

J’ai eu le plaisir de préparer la programmation de cette édition de « Lire à Limoges », qui ouvre ses portes demain, avec l’équipe de Bertrand Morisset, Lucile Charlemagne, Chloé Saulas et Georgia Morisset – Agence Tome 2. Et voici ce qui en sort.

Trois jours de festivals tout beaux tout fiéros sous un chapiteau qui ouvre ses rideaux le vendredi 27 avril à 14h et les referme dimanche 29 avril, sûrement tard dans la nuit ! Quelques annulations liées aux grèves, même un nombre conséquent. Mais un programme digne et vaillant !

Les coulisses du festival

Petit retour quelques mois en arrière sur la fabrique de cette édition de « Lire à Limoges » et les défis qu’il fallait relever côté programmation : d’abord renouveler le festival, lui donner un souffle nouveau sans le trahir. Réunir plus de 200 auteurs sous des thématiques qui aient du sens pour eux (les auteurs), pour nous (organisateurs), pour la Ville (Limoges) et sa bibliothèque francophone (co-organisatrice)… faire plaisir à tout le monde en somme. On a rapidement décidé de construire l’édition autour de deux axes historiques du Salon : la francophonie et le polar – qui ont toujours été mis à l’honneur mais qu’on a renforcés. Et d’un thème présent dans l’actualité littéraire : la « nuit » dans toutes ses acceptions.

Dany Laferrière, président !

Armé de cet argumentaire et d’un peu d’audace, on a pris notre enthousiasme à six mains pour demander au grand Dany Laferrière s’il acceptait de présider notre édition … ainsi qu’à une poignée d’Académiciens amis à lui, concernés de près par la francophonie, s’ils souhaitaient rejoindre le comité de nos invités d’honneur. Pour notre grand plaisir, ils ont tous accepté. Jean-Marie Rouart, Jean-Christophe Rufin, Hélène Carrère d’Encausse… Si prestigieusement présidé, le Salon n’avait pas le choix, il devait assurer ! De part et d’autres de ces auteurs et de ces troncs thématiques bien enracinés, nous avons déployé une programmation que je trouve personnellement riche et joyeuse.

Débats houleux, conversations, concerts

Sous le chapiteau, on pourra donc assister dans le désordre à des discussions très sérieuses sur les langues avec des spécialistes comme Claude Hagège, Hubert Haddad, François Noudelmann, sur les voyages avec des écrivains-trotteurs comme Cédric Gras, Antonin Varenne, Blanche de Richemont, l’exil avec Mahir Guven, Omar Youssef Souleimane, l’amour avec Alain Vircondelet, Adeline Fleury, Constance Debré, le travail avec Cécile Reyboz, la féminité avec Blandine de Caunes, fille de Benoîte Groulte, Laura El Makki, Camille Laurens, le passé avec Gaël Octavia, la cuisine avec Benoît Peeters et Michel Guérard, la censure avec Richard Malka, la révolte avec Yves Pagès, la famille, les croyances, les noctambules, un hommage à Jean d’Ormesson par ses tout proches, un concert autour de Billie Holiday avec Viktor Lazlo, une jam d’écrivains…

Les étoiles de « Lire à Limoges

Plus de 200 auteurs seront présents donc je ne peux citer tout le monde. Mais quelques mots tout de même sur le livre insolite, un roman dessiné et écrit à la main que le président de l’édition Dany Laferrière vient présenter avec l’excitation d’un enfant : « Autoportrait d’un chat à Paris » dont voici un dessin. Je vous laisse juger ! Mention spéciale aussi au quatuor prestigieux composé d’Héloïse d’Ormesson et des académiciens Jean-Christophe Rufin, Hélène Carrère d’Encausse, Dany Laferrière qui rendront hommage à Jean d’Ormesson « l’enchanteur ». A Viktor Lazlo qui a accepté notre invitation à trois événements plus prometteurs les uns que les autres : un concert, une discussion sur les « écrivains fondus de jazz » avec Patrice Blanc-Francard et une table ronde autour des fantômes du passé qui nous rattrapent toujours entourée de deux romancières attachantes que je suis de près : Héloïse Guay de Bellissen et Gaël Octavia. Mention enfin à d’autres auteurs flamboyants qui feront briller les yeux des lecteurs dans les allées du Salon : Serge Joncour, Tatiana de Rosnay et Grégoire Delacourt trio de romanciers préférés des festivaliers, Maïtena Biraben qui partagera ses « petits plats » de légumes sans gluten (juste pour la rime), Bertrand Perier qui a signé le film A voix haute et qui donnera ici un cours d’éloquence, Clémentine Célarié, Anny Duperey, Daniel Picouly, Timothée de Fombelle et d’autres…

Mes étoiles perso

Quelques auteurs dont j’ai vraiment adoré les livres et dont j’espère vous parler bientôt : Justine Bo qui signe son 2e roman Si nous ne brûlons pas, et que je suis de très près. Mahir Guven qui a écrit un roman marquant sur un chauffeur de uber dont le frère est parti vivre en Syrie, Grand frère, lauréat du prix Régine Deforges. Constance Debré, dont j’aurai forcément l’occasion de parler ici, auteure de Playboy, l’un des livres les plus actuels, fort et excitant que j’aie lu depuis longtemps. Alister qui a écrit un essai très agréable et malin sur le dandysme au féminin. Eric Paradisi, passionnant roman sur les « love doll » ! Cécile Reyboz, roman dont je n’ai pas fini de m’étonner sur le monde du travail actuel. Noémi Lefèbvre, Héléna Villovitch, Yves Pagès, Emmanuelle Favier… Mais aussi les auteurs que je n’ai pu que « goûter » et que j’ai hâte d’avoir le temps de lire en entier comme la singulière Louise Mey, jeune auteure de polars et du spectacle de « Klaire fait Grr » (le combo est unique), Antoine Mouton, Serge Quadruppani, Jean-Bernard Pouy, Caryl Ferey, Gilles Marchand, Antonin Varenne, Jean-Luc Raharimanana, François Noudelmann… Et aussi mes amis dont j’admire le travail et que j’adore retrouver dans ces conditions : Cypora Petitjean-Cerf qui parlera d’amour avec les deux féministes d’un nouveau genre, la journaliste scientifique Peggy Sastre et la romancière érotique Adeline Fleury (un débat qui promet des croustilles !). Hubert Prolongeau et Gilles Vervish, deux cartésiens qui frotteront leurs convictions sur les dons et les mythes à celles de la medium Patricia Darré (huhu ! comme on dit…), Sophie Adriansen qui participe avec Samantha Bailly et Cécile Reyboz à une rencontre incroyablement actuelle sur le travail, Eric Metzger qui évoquera le thème de la nuit parisienne avec la spécialiste des nuits berlinoises Line Papin, Vincent Brunner qui viendra parler des super-héros d’aujourd’hui, Fabrice Lardreau qui rappellera mai 68 à celui qui n’en oubliera jamais la date Yves Pagès. Et les dernières étoiles persos pour les vaillants participants de la jam des écrivains que j’ai montée sans y croire et qui a suscité un enthousiasme prometteur, notamment auprès de Gilles Marchand, joueur de Cajon et de guitare, de Jérôme Attal, pianiste, chanteur, guitariste, de Noémi Lefevbre à l’harmonica, d’Emmanuel Villin au tambourin, d’Adeline Fleury à la danse… On croise les doigts et on y va…

A demain ! !

Image, de gauche à droite : Viktor Lazlo, Jean-Christophe Rufin, Dany Laferrière, Mazarine Pingeot.

Une réflexion sur « Lire à Limoges : Voilà le programme »

Les commentaires sont fermés.